2.Optimiser sa récupération musculaire

La récupération fait partie de l’entraînement, et est tout aussi importante ! Elle est même primordiale si vous voulez continuez à vous entraîner, à progresser et surtout ne pas vous blesser.

Je vous propose ici plusieurs moyens d’optimiser votre récupération :

L’alimentation :

Pour que la récupération soit complète, il faut reconstituer les réserves d’énergie de notre organisme, et entre autre, les réserves de glycogène.

Les repas qui suivent votre séance devront être composés :

  • de protéines animales ou végétales (viande, œufs, légumineuses…)
  • de glucides (pâtes, riz, pomme de terre, quinoa…)
  • de lipides (huile d’olive, avocat, oléagineux…)
  • de fibres (légumes verts, fruits…)

Le sommeil :

Bien évidemment, récupérer, c’est aussi se reposer !

Des bonnes nuits de sommeil permettent au corps de se reposer physiquement mais également nerveusement. Le nombre d’heures de sommeil dépend de tout un chacun, certains auront besoin de 8 à 9 heures de sommeil, alors que d’autres seront en forme après 6 heures de sommeil.

La récupération active :

Sur vos jours de repos, vous n’êtes pas obligés de rester clouer au lit !

Vous pouvez également faire de la récupération active : pratiquer une activité physique plus douce, sans trop d’intensité, comme une balade à vélo, une randonnée…

Cela permettra à votre corps de récupérer, mais également à votre esprit ! Lorsque l’on s’entraîne quasi quotidiennement, changer d’activité peut faire énormément de bien ! 

Les massages musculaires :

Les massages peuvent permettre de réduire d’éventuelles douleurs ou tensions liées à l’entraînement, ou encore prévenir les courbatures.

Ces massages peuvent être réalisés chez un professionnel ou, avant et après votre entraînement grâce à des outils tels que les balles de massage ou les foam roller (cf. illustration).

La cryothérapie :

Phénomène à la mode, la cryothérapie est un traitement par le froid, qui permet de réduire les inflammations, la fatigue musculaire et les courbatures. Elle peut se faire dans un centre spécialisé ou encore plus simplement en prenant un bain très froid.

Cette méthode n’est pas efficace pour tous et ne plait pas à tout le monde !

Vous avez maintenant quelques conseils pour réussir votre récupération !

Bien récupérer c’est vous donner des chances de progresser, d’optimiser votre performance, et surtout sans vous blesser !

Alizée Roux, coach sportive et diététicienne en formation.

Alizée Roux, ancienne sportive de haut niveau et aujourd’hui coach sportive, spécialisée dans l’haltérophilie, le CrossTraining et le Pilates, je suis actuellement une formation en diététique, et notamment la diététique du sportif, afin d’accompagner au mieux les athlètes.


Cet article fait partie d’une série de 10 articles d’information consacrés à la nutrition et à la préparation physique. L’objectif est d’apporter une initiation à de bonnes pratiques reconnues dans le cadre d’une activité sportive. Les commentaires ouverts veulent permettre un esprit de collaboration et d’échange général entre les pratiquants et l’auteur des articles. Toutes les questions personnelles ne feront pas l’objet de réponse. Les commentaires font l’objet d’une modération a posteriori et pourront se voir supprimer du fil de discussion.

Démarrez une conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.